décembre 18 2017 0Commentaires

En 2018, « Be Alert » sera introduit grâce à l’insistance de l’UF.

La nécessité d’un tel système d’alerte se justifie toujours plus au regard des nombreuses industries présentes sur notre territoire; d’autant plus qu’après l’incident d’Engie-Electrabel, se produisit un second incendie à l’usine Milcamps (Forest) dont l’opération de communication auprès de notre population fut, cette fois, optimale.

En effet, les habitants ont bien reçu les sms de BE-ALERT issus des autorités (autres que communales) et des consignes de sécurité ont également bel et bien été exprimées par la police lors d’une ronde dans le quartier du Boomgaard. 

adopter des mesures fortes de prévention et de communication

Ce genre de situation nous oblige, en tant qu’élus responsables, à adopter des mesures fortes de prévention, de communication, ainsi que de moyens d’évaluation de l’impact environnemental qu’ont ces grandes entreprises sur notre quotidien. Ceci peut se traduire par l’amélioration de nos alarmes SEVESO qui ne s’entendent pas dans certains quartiers, le placement de panneaux modernes et dynamiques au sein et aux alentours de notre commune, ceux-ci reprenant des messages d’alerte en cas de crise, ainsi que la mesure régulière de la qualité de l’air dans notre commune qui peut également s’avérer être assez problématique en addition de notre proximité du Ring, celui-ci partiellement responsable de la mauvaise place de Drogenbos dans le classement de l’espérance de vie (NDLR : qui est en moyenne de 77 ans).

Dans ce sens, on se doit absolument de sensibiliser nos industries quant aux mesures sérieuses à adopter en vue de limiter la pollution environnementale ainsi que de celle de l’air, il en va de notre santé et notre espérance de vie.

A la suite de l’incident Engie-Electrabel, les membres de l’UF se sont rendus sur le site de production en vue de constater les dégâts d’une part, ainsi que d’évaluer le conditionnement des installations des batteries Lithium-Ion d’autre part, tout en nous assurant à ce que les tests sur ces batteries soient interrompues et ce, tant que les causes de l’incendie n’auront pas été clairement déterminées.

 

Infographie : Union des Francophones de Drogenbos : tous droits réservés, duplication interdite.