décembre 18 2017 0Commentaires

En « dernière minute », la majorité commence à peine l’implémentation de son plan de mobilité.

 

Majorité du bourgmestre: Où est votre plan de mobilité ?

Pour rappel, l’étude mobilité de l’UF s’est inscrite dans une volonté déterminée de notre part d’améliorer votre quotidien ainsi que votre sécurité malgré l’immobilisme de la majorité du Bourgmestre sur la question.

Le programme électoral de 2012 de la majorité se voulait pourtant être très ambitieux sur cette question. En effet, cette dernière dévoilait une vision de la mobilité qui intègre non seulement les déplacements en voiture, mais également le stationnement, les transports en commun et les usagers faibles.

des promesses électorales sans résultat !

D’après elle, les problèmes de mobilité doivent « être pris dans leur globalité », à savoir “en considérant l’urbanisme, l’accessibilité aux habitations, aux écoles et aux entreprises car, toujours selon elle, de par sa situation et forme géographique, Drogenbos souffre d’un trafic de transit considérable (voitures, poids lourds, transports en commun). Des aménagements structurels devront être réalisés afin de, non seulement fluidifier le trafic de transit, mais également de favoriser les déplacements de nos habitants” (source programme électoral Drogenbos Plus-LB 2012)

Nous regrettons que ces belles promesses électorales n’aient pas été concrétisées. Que du contraire ! Tout ce qu’il y eut c’est l’utilisation des deniers publics pour une étude sur la mobilité sans qu’aucun résultat n’ait été engagé, tel que cela fut déjà le cas lors de la précédente législature.

le Bourgmestre fait table rase de toutes ses belles promesses électorales en termes de mobilité  

Pire ! La majorité oublie que le véritable fléau de notre mobilité repose sur l’urbanisation excessive de notre commune qu’elle exerce avec un enthousiasme déconcertant. « Drogenbos+ -LB » a, à notre plus grand regret, fait table rase de toutes ses belles promesses électorales en termes de mobilité.

600 nouvelles immatriculations à Drogenbos

Malgré une politique de stationnement décriée de tous les habitants, l’on compte encore une moyenne annuelle (2009 – 2016) de près de 600 nouvelles immatriculations/an de véhicules dont 40 véhicules de transport de marchandise depuis le début de cette législature (2012-2017)

Le parc automobile ne cesse de croître dans la commune, voitures particulières, véhicules utilitaires, camionnettes et camions engorgent littéralement nos rues sans réelle réflexion particulière de la part de la majorité du bourgmestre.

c’est seulement depuis l’enquête mobilité que Drogenbos Plus-LB s’intéresse à nouveau à ces problématiques de mobilité !   

En effet, c’est seulement depuis la distribution de l’enquête mobilité par l’UF, qui reçut un intérêt dépassant toute attente, que la majorité s’intéresse à nouveau à ces problématiques. Sur base de votre expérience quotidienne exprimée dans ce sondage, une réflexion partagée entre les deux partis politiques a vu le jour et a pris place lors de diverses commissions organisées en novembre 2017. Dans ce sens, les habitants ont également été conviés aux séances d’information sur la mobilité, les 14, 18 et 19 décembre 2017.