décembre 18 2017 0Commentaires

Enquête Mobilité de l’UF: Les premiers résultats et recommandations de l’UF.

 

L’Union des Francophones remercie l’ensemble des habitants pour leur précieuse participation à l’enquête mobilité. Les informations et données traitées relatives à la mobilité dans la commune, révèlent une situation critique que nous vous dévoilons dans ces premières tendances. 

61% des habitants estime qu’il y a un réel problème

Plus de 450 familles ont répondu à l’enquête mobilité et pour 93% d’entre elles, la mobilité est une priorité absolue dans leur quotidien.La satisfaction quant à la mobilité, reste largement négative pour les habitants: 61% des habitants estime qu’il y a un réel problème de mobilité dans la commune.

 

Des critiques quant à la vitesse et à la sécurité.

la sécurité routière insuffisante pour 45% des sondés

 

Les sondés utilisent à 30,6% un véhicule motorisé dont majoritairement une voiture, pour 30,3% d’entre eux les transports en commun dont majoritairement le tram et à 19,5% le vélo ou affirme se déplacer à pieds.

Pour ce qui relève de la voiture ou d’autres engins motorisés, se pose la question de la sécurité routière pour lesquels 54,5% estiment qu’elle est moyennement satisfaisante et 45,5% très insatisfaisante, donnant aux sondés le sentiment que des excès de vitesse sont régulièrement commis par les automobilistes.

Cependant, les sondés estiment pour deux-tiers (66%) d’entre eux que la vitesse autorisée est adaptée.

Les sondés estiment qu’une meilleure verdurisation des quartiers, ainsi que l’installation de chicanes amélioreraient la sécurité locale des riverains et ralentiraient grandement la vitesse. En outre, en raison des nuisances sonores et des dégâts subis par les véhicules motorisés, les sondés désirent voir le nombre de ralentisseurs de vitesse et de dos d’âne réduit.

 

De graves problèmes de stationnement

78% des habitants refuse de payer pour le stationnement  

Les sondés ignoraient à 72% l’existence d’un futur plan de mobilité et s’agissant du stationnement, ils se déclarent très insatisfaits à 32%, à modérément satisfaits à hauteur de 34%, et très satisfaits à 36%.

De nombreux problèmes de stationnement et une exacerbation de ceux-ci sont rapportés et ce, en particulier dans le centre drogenbossois, ainsi que dans les quartiers densément peuplés ainsi qu’aux extrémités de la commune au niveau des frontières que nous partageons avec Uccle, Forest ainsi que Sint-Pieters-Leeuw.

Pour pallier à à cette problématique, les habitants soutiennent la mise en place d’une zone bleue à condition qu’elle soit accompagnée d’une carte de riverain. Néanmoins 78% rejette l’idée de devoir payer annuellement pour stationner une voiture appartenant à un ménage. Néanmoins, un coût moyen de 44 EUR/an est proposé par les habitants ayant répondu à l’enquête.

En outre, les habitants s’expriment également pour 76% d’entre eux, pour une meilleure utilisation des emplacements de garage par les habitants qui en possèdent un afin ne pas monopoliser l’espace de stationnement sur la voirie publique.

 

Situation critique pour les cyclistes

pistes cyclables: Une large majorité mécontente  

70% des sondés sont insatisfaits ou modérément satisfaits des pistes et voies cyclables actuelles. Diverses propositions nous ont été suggérées en vue d’améliorer la sécurité routière des cyclistes, à savoir une meilleure signalisation directionnelle tout en multipliant les pistes et voies cyclables à travers notre commune du « nord vers le sud ».

En effet, des suggestions de voies et pistes cyclables ont été exprimées et ce de façon à traverser toute notre commune de part et d’autre, toutes zones confondues.

 

7/10 pour l’offre aux transports en communs

Les transports en commun sont majoritairement soulignés comme étant bons par les sondés à hauteur de 76% de satisfaction. Ceux-ci sont utilisés dans le cadre des loisirs à hauteur de deux-tiers des sondés et le dernier tiers l’utilise afin de se rendre au travail ou vers un établissement scolaire. 92% des sondés disposent d’un arrêt de transport en commun à moins de 5 minutes de leur domicile.

disposer de meilleures connexions entre les gares, trams, bus et parkings  

Les trams de la STIB sont utilisés par 89% des sondés comme premier transport en commun, bus et métro se suivent de très près. Quant aux gares, celle de Calevoet suivie par la Gare du Midi et de celle du Moensberg sont majoritairement sollicitées par nos habitants.

 

 

 

Afin d’améliorer l’accessibilité des gares, des extensions de lignes sont suggérées pour ce qui relève du tram 4 afin qu’il puisse pénétrer au-delà des frontières de la région de Bruxelles-Capitale afin de traverser la commune de Drogenbos pour finalement atteindre la gare de Ruisbroek via la rue de Stalle prolongée.

 

Infographies : Union des Francophones de Drogenbos : tous droits réservés, duplication interdite.